Marche douce au pays des blaireaux

 C’est ce que nous pourrions supposer si nous nous référons à l’étymologie du nom du village de La Tagnière issu du gaulois taxo (blaireau), accompagnée du suffixe -aria, au sens d' « aire, lieu d'abondance », taxo a donné en bas-latin taxonaria qui deviendra, après l’amuïssement (non prononciation) du x, la « tanière », qui avant d'être celle du loup ou de l'ours était donc celle du blaireau.

Moins sympathique pour les habitants aurait été l’interprétation argotique du nom « blaireau » synonyme de personnage grossier et antipathique. Or les deux spécimens résidant au village qui fréquentent notre club sont à l’opposé de cette définition et le Maire de cette Commune nous réserve toujours un accueil amical.
Le site http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-la-tagniere.html vous fournit une mine d’informations pour peu que vous alliez un peu loin dans sa lecture.

Revenons à notre marche douce.

 Nous avons le plaisir de retrouver une Brigitte tellement bien remise de son opération récente de la hanche qu’elle se permet de nous accompagner sur quelques hectomètres.

 

Le début du parcours s’effectue dans un vache de brouillard de moins en moins épais. Un ciel bleu qui ne nous quittera plus prend le relais.
 
 
Le premier houx rencontré en chemin suscite une halte prolongée et un pillage cependant  raisonnable. Comme toujours, 200 mètres plus loin, nous découvrons un pied beaucoup plus beau.
 

Le paysage vallonné est plaisant.


Reflets
Uchon, le bourg
 

Eglise de La Tagnière.

Les 9 Amuriens longent le ruisseau de la Combe au Murger, un lieu ombragé et froid.
Les bonnets sont de sortie.
 
 
 Nous débouchons sur un petit secteur goudronné avant d’aborder un chemin montant. Un fox-terrier gringalet mais agressif défend l’entrée du chemin qui conduit à la ferme des Brosses pour nous rappeler qu’il est privé. Nous voici au Mont Rousseau. La Croix de la Roche visible il y a quelques années est maintenant cachée par une plantation de conifères. Soyons vigilants parce qu’il faut tourner à gauche pour prendre un sentier qu’AMUR avait rouvert il y a une dizaine d’années et qui fait partie maintenant des Balades Vertes. Il est très bien entretenu.  

Pour l’anecdote, nous citons l’article du CLP Guy Lhenry relatant pour le JSL le petit feu de sous-bois qui s’était déclaré en septembre à cet endroit et dont nous voyons encore quelques traces.

« Il était presque 17 heures, ce jeudi, quand les sapeurs-pompiers ont été alertés pour un départ de feu au lieu-dit La Croix Roche, sur la commune de La Tagnière.
Sur place, le camion-citerne rural du Centre d’incendie et de secours d’Étang-sur-Arroux s’est trouvé face à un feu de sous-bois en bordure de chemin. Rapidement, les flammes ont été stoppées et le risque de propagation, dû à un vent soutenu, a été écarté. Environ 100 m² de sous-bois ont brûlé.
Sont venus en soutien un camion-citerne feu moyen de Montceau et un camion-citerne grande contenance d’Autun, sous les ordres du chef de groupe de Montceau, soit un total de onze hommes. Ces moyens ont regagné rapidement leur centre respectif, tout danger étant écarté. »
 
Nous avons l’habitude d’égayer les marches douces par des histoires. Cette fois, ce fut  une séquence nostalgie avec l’évocation de chanteurs de notre temps, en particulier Anne Vanderlove. En nous y mettant tous nous avons même retrouvé l’air de la Ballade en Novembre composée en 1967, preuve que nos neurones ne sont pas totalement encrassés.


Nous longeons les limites du château de Champignolle et rejoignons le centre bourg par le « boulevard périphérique », une charmante allée qui longe le ruisseau de la Planche mais qui n’est pas sans danger !
 
 

Nous ne manquons pas de rappeler notre érudition en identifiant  une espèce inhabituelle dans notre région, le pentaglottis sempervirens, , qui borde le talus de la dernière côte.  
 
 
A la différence des marches dites normales, il n'y a pas de dégustation de pâtisserie à l'issue du parcours. Nous n'avons pas assez brûlé de calories.
 
Circuit paru dans le JSL et décrit par le Maire de la Petite Verrière.
 
 

Marche nordique 26 novembre


8 randonneurs nordiques ce samedi 26 novembre. C'est le plus gros effectif depuis la reprise de la saison sportive. Mais on peut encore faire mieux étant donné le nombre de personnes intéressées. 

Avril en Novembre

C'est un titre dont nous sommes moyennement fiers mais, fin novembre, trouver sur le Mont Avril des œillets sauvages et surtout des anémones pulsatiles ne pouvait que nous inciter à faire ce rapprochement.
Voici d'ailleurs un échantillon de quelques végétaux, les uns de saison, les autres inattendus et quelques-uns inconnus.
Bien protégé cet œillet résistera-t-il au froid annoncé ? 
 Vous pouvez vérifier la date.
Cela ressemble à des marguerites mais qu'est-ce au juste ?
Réserve alimentaire pour oiseaux.
idem
Clématite.
Genévrier.
Ce gui pourrait bien être cueilli pour le Nouvel An.
De loin on aurait dit des pommes et de près, des kakis...
Il est vraiment sucré. 
 
Pourquoi le regard est-il accroché par ce qui suit : beau, insolite, vieillot ?
 




 
 
Le paysage et l'architecture n'ont rien à voir avec notre bocage, nos forêts et nos lotissements standardisés.





 




 C'est bien notre Mont Blanc, mais le contrejour et quelques nuages ont compliqué la tâche du photographe.
 


 
 Les sommets favorisaient la construction de moulins à vent.

 
Nous étions 19. Roselyne avait même fait des infidélités à son Auvergne pour nous retrouver.
 
 
 
 
 Le sommet du Mont Avril se mérite.

 Le ciel gris ne favorisait pas la lecture de carte.

 AMUR, le seul club de randonnées où on est plus lourd au retour qu'au départ.

 
Etymologie :

 Le mois d'avril tire son nom du mot latin aperire, signifiant "ouvrir", parce que durant avril, nous voyons s'ouvrir les premiers bourgeons. Ce sont les Romains qui lui donnèrent le nom d'aprilis, nous l'avons transformé en avril.
Une version plus religieuse donne l'origine à aprilis mensis, "mois d'Aphrodite", déesse grecque de l'Amour.
Le mois d'avril fut jusqu'en 1564, le premier mois de l'année. A partir de là, Charles IX décréta le mois de Janvier comme 1er mois de l'année.


Avril en Novembre.

 Nous, les gens d'Amur, on connaît bien le plancher des vaches mais jamais on ne rechigne  à  prendre de la hauteur . C'est ce que l'on a fait  ce dimanche 27 novembre en partant à l'assaut des 421m du Mont Avril.

Ceux venus de la vallée du Mesvrin ont bien un peu regretté le beau soleil qui brillait chez eux mais la boucle de 7km à travers vignes, chaumes et hameaux  nous a ravis  malgré le ciel gris, sans parler du traditionnel quatre-heures  plantureux à l'arrivée.

Quelques informations pour les curieux ...

Jambles        http://www.jambles.fr/patrimoine  
Favorisé par son implantation dans un site remarquable, Jambles décline la gamme de ses richesses au creux de 2 montagnes jumelles (dont le Mont Avril),  d'où l’origine possible de son nom, « gemula ».

Le village, traversé par la rivière appelée « le Prat » possède d’anciennes maisons vigneronnes et de belles demeures classiques.

Agrippé au versant nord de la vallée de Jambles, le hameau de Charnailles, seigneurie autrefois indépendante, possède un château qui a été fortement remanié du XIXe siècle dans un style néo-gothique. A son entrée se trouve une borne armoriée de 1624.

Le moulin à vent de Renache
Ce moulin   a été construit à l’emplacement d’un ancien moulin en bois, à la fin du XVllle ou au début du XIXe siècle. Le “Père Poulain” le faisait fonctionner, son épouse vendant des gaufres à un sou. Il était simplement doté d’une paire de meules et d’un petit rouet (48 à 58 alluchons*** ), comme tous les moulins de la région. À quelques centaines de mètres de lui se dressaient deux autres moulins, plus au nord sur la colline, aujourd’hui complètement disparus. La dernière rénovation de la charpente et de la toiture (entièrement en bois) a été effectuée dans les années 1990 par André Mazure, un maçon de Givry décédé en 2001. Le moulin est inscrit sur la liste des Monuments historiques depuis le 27 septembre 1961.

***alluchon, alichon, alochon = Petite planche de bois sur laquelle tombe l'eau qui fait tourner la roue d'un moulin. (Chesn. 1857).
                      

Mont Avril  421m
Le sommet permet d'apprécier un panorama de 360° et d'en découvrir tous les secrets grâce à une table de lecture du paysage. La croix érigée sur place fut fondée par la famille de Nicéphore Niepce, inventeur de la photographie qui possédait un domaine viticole à Jambles.